L’homme visible et l'esprit du cinéma

Penser le cinéma


Béla Balázs

L’homme visible et l'esprit du cinéma

Traduction de l'allemand par Claude Maillard



ISBN : 978-2-84242-68-4
Date de parution : 19/08/2010
182 pages

18.00 €
 
  • Présentation

 

Béla Balázs appartient aux « classiques » de la théorie esthétique du film, dans une lignée qui va d’Eisenstein à Chlovski, Pudowkin, Arnheim et à Kracauer. Son premier livre sur le cinéma, L’homme visible, date de 1924, a été un énorme succès. C’est la première approche théorique du film qui tire toutes les conséquences de trente ans de cinéma et qui redonne au cinéma sa légitimité d’art populaire : « Non pas, hélas ! en ce sens qu’il serait né de l’esprit populaire, mais en ce sens que l’esprit populaire naît de lui ».

 

Béla Balázs (Szeged, 4 août 1884 - Budapest, 17 mai 1949), né sous le nom de Herbert Bauer dans la partie hongroise de l'Autriche-Hongrie, est un théoricien du cinéma. Également cinéaste, écrivain, dramaturge, poète, romancier, feuilletoniste, auteur de contes et de nouvelles, librettiste (pour son ami Béla Bartók : Le Château de Barbe Bleue). Il vécut à Budapest, Vienne, Berlin, Moscou et fut adhérent du Parti communiste.

En 1945, il rentre en Hongrie, devient le fondateur de l'Institut Hongrois du Cinéma. Béla Balázs a reçu le Prix Kossuth (malgré ses jugements sur Eisenstein…), Balázs s'est vu vite marginalisé, limogé de ses postes. Il meurt en 1949. Ses livres fondamentaux ne seront réédités en Hongrie qu'en 1958, puis dans les années 1970.

 

Ouvrage traduit avec l'aide du CNL

 

Recherche

Recherche par livre, auteur ou mot-clé

Lettre d'informations