Penser le théâtre


collection dirigée par Jean-Pierre Sarrazac

« Or on sait combien il est d’ordinaire suspect de penser le théâtre : cela tombe aussitôt sous le reproche d’intellectua­lisme, auquel nos professionnels opposent avec beaucoup d’assurance les mythes habituels du génie, de l’inspiration, de l’innocence, du “métier”, de la “technique”, etc. » 

    Roland Barthes, 1956

Une collection d’essais où il s’agira de penser non pas sur le théâtre mais de penser le théâtre. Le «penser», ici est directement lié au «faire» ; il constitue un aspect, un moment à part entière du processus de création artistique.

S’il fallait chercher un patronage illustre pour  cette collection, ce pourrait être, au seuil de notre modernité, celui de Diderot ou celui de Lessing, deux auteurs dont la production théâtrale est toujours croisée : la pièce, l’œuvre artistique ; et, presque dans le même temps, le texte théorique qui tantôt commente et tantôt précède la création.

Il faudrait également parler de Brecht. Et, dans son sillage, de Barthes et de Dort auxquels nous empruntons l’idée d’une critique qui se situe dans l’intimité du théâtre et d’un théâtre qui intègre la dimension critique.

Les ouvrages que nous publions sont de trois types complémentaires : grands classiques de la réflexion dramaturgique (dans la lignée précisément de la Dramaturgie de Hambourg scandaleusement absente de la librairie française depuis plus d’un siècle) ; traductions de livres étrangers (rien que dans le domaine allemand, certains essais capitaux de Benjamin, Lukàcs, Szondi sont aujourd’hui introuvables en français) ; enfin, pour au moins un tiers des titres à paraître, des livres originaux, que nous suscitons…

Car le principe même de la collection est contenu dans son titre : «penser le théâtre», c’est créer le lieu d’une confrontation où les arguments et les livres se répondent, c’est ouvrir l’espace d’une réflexion plurielle sur l’évolution et le devenir de cet art.

Au cœur de nos publications, l’interrogation sur la forme en ce que c’est elle et elle seule qui porte le sens… La dramaturgie, si l’on veut, mais une dramaturgie ouverte à la représentation, où le texte ne cesse de dialoguer avec la scène.

Sans doute relèvera-t-on dans les ouvrages à paraître notre préférence pour des textes qui inscrivent la plus haute exigence esthétique dans la perspective d’un art citoyen, pour des œuvres qui associent résolument poétique et politique. Mais «penser le théâtre» n’est ce pas, justement, consacrer tous les pouvoirs de cet art – tout le rayonnement dont il est capable et toute la magie qu’il contient – à interroger notre présence au monde ainsi que notre rôle dans la société ?

 

Titres disponibles
Critique du théâtre
Jean-Pierre Sarrazac

Critique du théâtre, 2
Jean-Pierre Sarrazac

Dramaturgies de la guerre
David Lescot

Ecrits sur le théâtre
August Strindberg

Essai sur le tragique
Peter Szondi

Formes ouvertes et formes fermées dans le drame
Volker Klotz

Henrik Ibsen, Le Constructeur
Jonathan Châtel

Jeux de rêves et autres détours
Jean-Pierre Sarrazac

L'Avenir du drame
Jean-Pierre Sarrazac

L'Exhibition des mots
Denis Guénoun

La Parabole ou l’enfance du théâtre
Jean-Pierre Sarrazac

La Philosophie du comédien
Georg Simmel

L’Hydre et l’ascenseur
Jean-Pierre Morel

Le théâtre de Georg Büchner
Jean-Louis Besson

Le Théâtre est-il nécessaire ?
Denis Guénoun

Lexique du drame moderne et contemporain Notes artistiques
Constantin Stanislavski

Paysages dévastés
Catherine Naugrette

 
Théorie du drame moderne
Peter Szondi


Recherche

Recherche par livre, auteur ou mot-clé

Lettre d'informations